Edu'Kenya de passage à Londres

November 16, 2017

     De passage à Londres afin de récupérer son cargo habituel de livres, Astrid, membre de l'organisation caritative Edu'Kenya, l'une de nos partenaires, s'est arrêtée une heure à notre
réunion afin de présenter son travail de l'année et entretenir les liens de notre partenariat,
vieux de 3 ans.

 

     Une fois par an, pour une durée de trois semaines, Astrid retourne au Kenya, embarquant avec elle un maximum de livres en anglais de tous genres. Leur action se concentre principalement dans l’ouest du pays, certes pauvre mais ne souffrant pas des terribles famines du Nord. Ainsi, “nous pouvons apporter de la nourriture intellectuelle aux élèves”. En effet, qui pourrait s’intéresser à une histoire lorsqu’il n’a pas mangé depuis deux jours ?

 

     “Au Kenya, nous explique-t- elle, chaque enfant parle sa langue maternelle ; puis les enfant scolarisés apprennent le swahili, l’une des langues officielles, et enfin l’anglais.” Les mots d’ordre de l’association : améliorer la maîtrise de l’anglais mais aussi encourager la lecture pour le plaisir. Poussant les écoles à ouvrir des bibliothèques, Edu’Kenya leur fournit alors un stock initial de deux cents livres puis leur prête de nouveaux ouvrages qui tournent entre les douze établissements impliqués dans l’action. Ils proposent aussi des journées de formation pour les professeurs afin de leur apprendre à mieux choisir les livres selon les besoins de leurs élèves.

    

 

 

     Depuis 2014, Justice au Cœur fournit à Edu’Kenya (grâce à vos dons et aux dons d’autres associations partenaires) de nombreux volumes en anglais seulement triés par tranches d’âge, niveau d’anglais et soigneusement empaquetés et étiquetés, accompagnés d’un soutien financier, prêts à entreprendre leur odyssée vers le Kenya. “Pour certains élèves, c’est le premier bouquin de leur vie et ils en prennent soin” nous dit-elle. Les recouvrant afin de les protéger des inondations, des classes entières se sont appliquées à décorer les couvertures, certains dessinant avec de vrais feutres pour la première fois. “Un livre est inestimable, raconte Astrid, et il nous est arrivé plusieurs fois que la séparation enfant-bouquin soit difficile.” Il était une fois, un documentaire sur le corps humain qui se retrouva un jour entre les mains d’un aspirant médecin d’une dizaine d’années. Passionné par sa lecture, il chercha à embarquer subrepticement le livre en le dissimulant sous sa blouse. Malheureusement remarqué, il dut rendre l’ouvrage et accepter de devoir revenir le finir plus tard.

 

    

 

L’équipe est composée d’une vingtaine de bénévoles : dix-huit en France, deux au Royaume-Uni et deux à Dubaï. Parmi eux, Esther : une bibliothécaire diplômée qui partage volontiers son savoir- faire avec les professeurs et Freddy, chauffeur du bibliobus qui n’hésite pourtant pas à s’asseoir pour faire la lecture aux plus petits. Depuis le début de leur initiative, Edu’Kenya a apporté environ 5 000 livres aux différentes écoles et dans le bibliobus grâce aux dons et aux fonds qui leur ont permis d’acheter des livres en swahili aux bibliothèques locales et ainsi de faire vivre les petits commerçants. “J’ai les larmes aux yeux à chaque fois de les voir si excités quand nous arrivons avec de nouveaux livres, nous confie-t- elle, ils sont tellement heureux qu’on leur raconte des histoires. Vous avez bien de la chance, vous, qu’on vous raconte des histoires”.

Please reload

Featured Posts

ATD Quart-Monde : Frimhurst

June 26, 2018

1/4
Please reload

Recent Posts

January 9, 2019

December 14, 2018

December 5, 2018

November 14, 2018

Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic